logo de la cité scolaire lakanal

À propos de Lakanal > Édito

Bravo, trois fois bravo!

Bravo aux élèves et aux étudiants, tout d'abord. Eux qui font face avec courage et détermination à cette situation inédite, dans des conditions de confinement extrêmement variables, j'en suis pleinement consciente : là où certains disposent d'une chambre au calme, d'une aide possible des parents, d'un ordinateur personnel et d'une connexion de qualité, d'autres doivent composer avec la présence d'une fratrie importante dans un espace exigu et gérer parallèlement une vraie solitude face aux apprentissages... Néanmoins, ceux que nous "perdons" sont ceux qui s'étaient déjà "éloignés", d'une certaine façon, de l'école... Les autres sont présents dans les "classes virtuelles", rendent les devoirs demandés, ont une qualité d'écoute lors des connexions qui dépasse souvent celle dont ils faisaient preuve en classe - parfois, même, ont aidé leurs professeurs, au début du confinement, à maîtriser des outils de communication qui leur servaient jusque-là plutôt à jouer en ligne... Je pense tout particulièrement à ceux qui, en année d'examen ou de concours, doivent continuer à mobiliser leur énergie et leur motivation sur une cible devenue mouvante et parfois aux contours flous aujourd'hui encore. Que tous trouvent néanmoins matière à se réjouir, au milieu de cette situation anxiogène et si déstabilisante : ce qu'ils mettent en place aujourd'hui de façon extrêmement brutale parce que nécessité fait loi, à savoir une plus grande autonomie, un engagement plus marqué dans leurs apprentissages, passant ainsi pour beaucoup de la position de consommateurs passifs à celle d'acteurs responsables de leur formation, une auto-discipline de fer, tout cela est autant de gagné pour la suite de leur parcours scolaire! Sans compter qu'ils goûtent, de par son absence, le sel véritable de la présence de leurs professeurs, l'intérêt et tout le supplément d'âme des cours en présentiel, aujourd'hui qu'ils en sont privés...

0

Bravo aux parents, ensuite, qui ont dû s'auto-proclamer bon gré, mal gré, répétiteurs de leurs propres enfants - ce qui est une situation ni facile, ni enviable, tout parent sait, d'expérience, de quoi je parle... - ,tout en continuant de faire face à leurs obligations professionnelles, que ce soit en télé-travail ou non ; qui ont dû trouver des solutions matérielles pour que leurs enfants, d'âge et de besoins scolaires différents, puissent suivre les cours virtuels, faire et rendre les devoirs le mieux et le plus régulièrement possible ; qui ont dû gérer le stress de ceux de leurs enfants en année d'examen ou de concours ; qui ont dû inventer un rythme de vie différent, concevoir des espaces de détente et des moments propices à la concentration de chacun, arbitrer entre les besoins et les contraintes de tous... Ils peuvent ainsi, sans doute aussi, prendre davantage conscience de la charge qui pèse sur les épaules des enseignants, du fait que la pédagogie n'a rien d'une science innée et que professeur est un vrai métier qui ne s'improvise pas...

0

Bravo enfin aux enseignants et aux équipes éducatives, qui, sans rechigner, sans mot dire, se sont attelés à la tâche, quel que soit leur degré de maîtrise des outils numériques, avec l'humilité et le sens du service public qui les caractérisent et les honorent, aujourd'hui plus que jamais. Bravo aux professeurs qui font face à des journées interminables, notamment mais pas exclusivement pour ceux encore peu aguerris aux techniques informatiques, tout en assurant parallèlement pour beaucoup l'accompagnement de leurs propres enfants ... habituellement scolarisés ; qui prennent des nouvelles de tous les élèves qui ne sont pas présents aux classes virtuelles ou ne rendent pas les devoirs ; qui mixent classes virtuelles, appels téléphoniques individuels, mails et envois de documents par internet ou par voie postale afin de "mailler" toute la classe ; qui ont relancé chacun des élèves de terminale n'ayant pas confirmé ses vœux sur Parcoursup... Bravo aux conseillers principaux d'éducation, aux proviseurs et principaux adjoints, aux secrétaires qui se sont assurés de l'équipement informatique de chacun des élèves, ont appelé chacune des familles des élèves signalés par les professeurs comme "défaillants", ainsi que les professeurs, pour prendre de leurs nouvelles, et les aider si nécessaire dans la mise en place de cet enseignement à distance.

0 2

Bravo à tous. Bien sûr, cela n'est pas parfait, et la critique est sans doute facile. Mais nous avons fait face, dans des délais rapprochés, avec professionnalisme et dévouement, et la solidarité qui en a résulté est un socle sur lequel nous allons continuer de construire sans jamais baisser la garde. C'est là notre modeste contribution à la santé de notre pays, aux côtés des admirables personnels de santé. Élèves, parents, professeurs, personnels de Lakanal, je suis fière de vous!

0 3

Lakanal et son parc vous attendent, revenez vite!

0 4

FacebookLinkedinPinterest

Contactez-nous

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

9 * 3 =

Accès

Cité scolaire Lakanal

3 avenue du président Franklin Roosevelt

CS10001

92331 Sceaux Cedex

Tel : 01 41 87 20 00 / Fax : 01 41 87 20 20

Annexe Dupré

30 avenue du président Franklin Roosevelt

92330 Sceaux

Tel : 01 40 91 50 86 / Fax : 01 43 50 06 83